Histoire et perversité

Histoire et perversité

Il est important de remonter dans le temps et de voir que des attitudes perverses étaient totalement tolérées dans certaines sociétés de l’époque. Ce type de personnalité a toujours existé à travers les âges. Ils s’évertuent à faire le mal pour jouir de l’angoisse qu’ils suscitent chez la victime. Bon nombre de personnages connus de notre histoire ont usé de perversité. Même dans la bible, le mot « perversité » est employé à plusieurs reprises.

Ce concept a toujours été présent au fil du temps et s’est transformé en fonction des normes sociales. N’allons-nous pas voir au cinéma des films évoquant des histoires dans lesquelles, à chaque fois, il y a un bourreau et une victime ? Des films d’horreur, des histoires de psychopathe qui ont fini par se figer sur la toile ? Mais notre société a changé. On ne va plus assister à la décapitation sur la place publique. On la regarde à la télévision, une sorte de banalisation. La perversité a muté en fonction de l’évolution de notre civilisation et s’est adaptée.

Heureusement, des spécialistes ont pris la parole pour nous rappeler l’existence de ce phénomène ancien, mais toujours d’actualité. Il n’y a pas une semaine pendant laquelle la manipulation, le harcèlement, le pervers narcissique, ne sont pas évoqués dans un journal ou sur les réseaux sociaux. Ils font partie intégrante de notre vie aujourd’hui et se sont vulgarisés. L’accès à l’information nous a ouvert les portes de sa compréhension. Nous avons évolué vers une prise de conscience collective. Le manipulateur s’est également adapté à ces changements et opère son travail de destruction encore plus masqué qu’auparavant. Il n’en reste pas moins un tueur psychique, un démolisseur qui va user de ruse pour maintenir l’emprise et le chaos pour arriver à ses fins. Parfois, cela se termine en meurtre physique, psychologique, dans des couples, avec des enfants. Des familles entières sont victimes de cette violence.

Finalement, le résultat est le même, c’est le mode opératoire qui a changé. Une prise de conscience générale de l’existence du pervers permet aujourd’hui de mieux l’identifier. Il reste malgré tout extrêmement complexe. Mais je pense qu’il est important de savoir que ce système de manipulation existe depuis des siècles, sous différentes formes. C’est parce que nous sommes informés et que nous nous sentons touchés personnellement aujourd’hui, que nous ouvrons nos esprits à la compréhension, la recherche. Et que nous souhaitons nous en libérer.